Vous êtes ici : Accueil



 
 
Radar X
 
Lidar
 
Recherche

 

 

Dernière image LIDAR

Accès à la base de données

Le Lidar (Light Detection and Ranging) est un radar optique qui, dans notre contexte, donne certaines caractéristiques des particules aérosols. Pour cela il émet une impulsion laser, verticalement, au-dessus de l'OPGC.
Ces images permettent d'avoir une idée en temps réel de phénomènes liés à la présence d'aérosols au-dessus de Clermont-Ferrand, en particulier :
- Des épisodes de smog, ou pollution aux particule fines (en particulier, le lidar donne l'épaisseur physique du smog)
- La présence de cendres volcaniques dans la troposphère et la basse stratosphère après une éruption importante (Ex : Eyjafjalljökull en 2010)
- Le passage de poussière d'origine désertique, de particules liées à des incendies de grandes envergures.
- La caractérisation spatiale des nuages hauts de type cirrus.
Dans tous les cas, le lidar donnera une information sur l'altitude et l'épaisseur du phénomène.

Deux types d'image peuvent figurer sur cette page :
1. DepolarRatio = Rapport de dépolarisation afin de caractériser les particules qui dépolarisent particulièrement la lumière du laser  (ex : cirrus,  cendres volcaniques, poussières sahariennes dans une moindre mesure). Deux images différentes sont affichées en raison de la différence d'échelle des phénomènes à visualiser :

  • DepolarRatioHighRange est plutôt destiné à visualiser les cirrus, avec une échelle vertical allant du sol à 15 km et un rapport de dépolarisation pouvant atteindre 100 %

  • DepolarRatioLowRange est plutôt destiné à visualiser les aérosols en basse troposphère, avec une échelle vertical allant du sol jusqu'à 5 km et un rapport de dépolarisation ne dépassant pas 10 %

2. WCT = Transformée par corrélation d'ondelette, afin de caractériser la structure stratifiée de l'atmosphère au sein de la couche d'aerosols (de 800 m à 2500 m d'altitude environ).

Les coupures que l'on distingue sur certaines images sont normales en règle générale. En effet, les mesures d'aérosols sont incompatibles avec la présence de nuages bas (brouillard, stratocumulus et cumulus) et de précipitations (pluie, neige , grêle). Pour cette raison il est préférable d'interrompre les mesures. Eventuellement, ces interruptions peuvent être dues à des opérations de maintenance sur l'instrument.

 

 

Base de données Lidar

2013

AvrilMaiJuinJuilletAoutSeptembreOctobre

2014

FévrierMarsAvrilMaiJuinJuilletAoutSeptembreOctobreNovembreDécembre

2015

JanvierFévrierMarsAvrilMaiJuinJuilletAoutSeptembreOctobreNovembreDécembre

2016

JanvierFévrierMarsAvrilMaiOctobreNovembreDécembre

2017

JanvierFévrierMarsAvrilMaiJuinJuilletAoutSeptembreOctobre

 

     
   
Mentions légales